Mademoiselle, la case en trop !


Ne vous êtes-vous jamais demandé, Mesdames, pourquoi, dans les formulaires administratifs, on vous demandait systématiquement de choisir entre une case « Mademoiselle » et une case « Madame » ; tandis que nos amis garçons n’avait pour seule option que la case « Monsieur » ? Étonnant, comme si notre statut marital intéressait EDF ou notre banquier ; alors qu’ils appellent par courrier Monsieur un jeune garçon de 5 ans.

C’est cette aberration que dénoncent les associations féministes « Osez le féminisme » et les « Chiennes de Garde » dans une campagne intitulée « Mademoiselle, la case en trop ! ».

Pour les deux associations, et je les rejoins entièrement, cette distinction entre les deux appellations est à la fois inutile et sexiste.

  • Inutile car quand une administration a besoin de connaître le statut marital d’une personne, elle le demande par une question dédiée.
  • Discriminatoire surtout, car le terme mademoiselle réfère étymologiquement à une jeune fille non mariée. Sommes-nous donc encore à l’époque où une femme passait de l’autorité de son père à celle de son mari ? Non, c’est une évidence que de le dire, alors pourquoi diable devoir encore, en 2011, donner cette précision sur son statut marital ? Pourquoi existe-t-il une différence sur cette question entre hommes et femmes, étant entendu que les hommes sont des Monsieur depuis le jour de notre naissance ? Existe-t-il une règle dont je n’ai pas entendu parler qui fasse que je ne me définis clairement en tant que femme que le jour où je me marie ?

Si j’en parle aujourd’hui, c’est pour deux raisons.
La première, c’est que je crois à la pertinence de ce débat.
La seconde, c’est qu’il subit des attaques complètement ridicules, de la part d’hommes peut-être, mais surtout de femmes !

L’argument que j’entends et lis partout depuis ce matin est que ce débat est risible car « elles n’ont pas d’autres sujets plus importants ces connes de féministes ? »…

Déjà, première remarque, je ne vois pas l’intérêt de faire une hiérarchie des débats qui auraient le droit de cité sur le sujet des femmes : sous prétexte qu’il y a des femmes battues, je ne peux pas aborder la question des inégalités de salaires ? comme il persiste des inégalités de salaires, je ne peux pas critiquer le fait que l’on persiste à créer des jouets sexistes (une copine est encore tombée il y a quelques jours dans un supermarché sur une « balayette pour fillette », je vous laisse apprécier) ? Cette hiérarchisation des problèmes est stupide : il faut tous les attaquer et la gravité de l’un ne minimise pas celle de l’autre.

Ensuite, je pense que les mots ont un sens et un impact : il est à mon avis faux de dire « oui mais le terme mademoiselle fait uniquement référence à la jeunesse de celle qui le porte, pas à son statut »… Dans l’usage quotidien, oui, mais dès qu’il s’agit de remplir un formulaire, c’est rigoureusement faux ! Cela induit de manière insidieuse la distinction non mariée/mariée; et l’idée qu’une femme change de statut par le mariage tandis qu’un homme reste égal à lui-même de la naissance à la mort. De la même manière qu’offrir un bouquin « Lola, petite princesse » à une gamine quand on offre à son frère « Théo, petit astronaute » ; c’est envoyer insidieusement à des enfants un message sur leur place dans la société !

Ce qui m’afflige dans ce débat, c’est la stérilité des arguments des personnes opposées à cette campagne. Certains n’en perçoivent pas l’intérêt – j’aimerais bien qu’ils tombent ici et m’expliquent dans les commentaires leur point de vue – d’autres nous assènent qu’elles aiment être appelées Mademoiselle parce que Madame « ça fait daronne, femme soumise à son époux »…(je préfère ne même pas répondre à ça, si on doit juger de l’esthétique d’un mot ou des rapports névrotiques de certaines filles à leurs mères, on est pas sorti de l’auberge).
Espérons juste que cette campagne touche son but, qu’enfin l’Etat oblige les administrations et entreprises à respecter la loi qui depuis 40 ans autorise les femmes à ne pas avoir à se prononcer sur leur statut marital… De mon point de vue, c’est un « combat » qui est capital et qui serait facile à gagner si toutes les femmes en percevaient le sens profond.

Si ça vous intéresse, je vous ajoute quelques liens ci-dessous :

http://www.osezlefeminisme.fr/article/lancement-de-la-campagne-mademoiselle-la-case-en-trop
http://www.madameoumadame.fr/
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/197213;mademoiselle-taisez-vous-la-reponse-simpliste-a-la-campagne-d-osez-le-feminisme.html
http://www.madmoizelle.com/madmoizelle-feministe-62320

29 Commentaires

Classé dans Opinion

29 réponses à “Mademoiselle, la case en trop !

  1. Quand je pense que l’on froisse certaines « demoiselles » lorsqu’on les appelle « madame », et que certaines pub s’en servent même d’argument : « appelez-moi mademoiselle »… il faudrait savoir ! Si, dans le cas contraire, les hommes avaient deux possibilités de choix dans les formulaires, on s’indignerait qu’il n’en soit pas de même pour les femmes. On n’est jamais contentes. En quoi est-ce dénigrant de s’affirmer comme étant « mademoiselle » et par conséquent encore « célibataire » ? Nous avons donc besoin des hommes et du mariage pour s’accomplir socialement, professionnellement etc. ? Dans ce cas là, le débat est totalement en contradiction avec lui-même…

  2. spokola

    eh bien ! çà fait quarante ans que je le dit, et que, malgré plusieurs mariages, mes employeurs n’ont pas eu à connaitre, ni les noms de mes mecs, ni le nombre de mes enfants ! je me suis bagarrée pour çà, je pensais que c’était un fait entendu… pis non !! reprenons donc le combat … et relire les féministes américaines, qui, elles, se sont sorties de ces momeries antédiluviennes ….

  3. Bonjour, Et bien moi j’ai commenté le « ELLE » et je commente aussi ici…
    Je suis heureuse que l’on m’appelle MADEMOISELLE et psychologiquement je me prend une claque quand on me dit MADAME… Maintenant je comprend que certaines tiennent à ne pas vouloir dire avec un Mademoiselle : « je ne suis pas mariée »…. Mais dans mon idée et dans l’idée de plus en plus de gens ce n’est pas ce sens là qui est retenu…
    Je ne suis pas réfractaire à ce que les civilités disparaissent des formulaires administratifs mais à l’heure qu’il est je suis fière du Mademoiselle car je ne suis pas mariée et que je ne souhaite pas me marier…. Arrêtons de voir le mal partout et au lieu de chercher dans le passé une « éthymologie » un peu mesquine, voyons plutôt que figure un Mademoiselle AUJOURD’HUI, pour moi c’est la vie d’une femme qui s’assume, qui est heureuse dans sa peau de femme non mariée et qui n’a pas envie de figurer la madame de monsieur…. tout simplement… Donc je pense que le propos du Mademoiselle ou du Madame n’est pas le bon… Le propos est plutôt celui de conserver ou non ces cases de civilité…. Et là il me semble que certains ont trouvé la bonne solution en commentaire de l’article de « ELLE » c’est ne rien mentionner du tout !!!
    J’espére n’avoir choqué personne, j’exprime juste mon point de vue et ne souhaite en aucun cas l’imposer aux autres : c’est ma vision des choses et chacun à le droit de penser ce qu’il veut… encore et heureusement…

  4. Tu demandes des réactions de personnes contre cette suppression, me voici donc. En soit, une campagne pour signaler aux femmes qu’elles ne sont en aucun cas obligées de cocher Mademoiselle si elles ne sont pas mariées, pourquoi pas.Qu’elles ne sont pas obligées de prendre le nom de leur époux pourquoi pas. Mais là demander la suppression, non. Et ce qui me dérange encore plus dans cette campagne c’est les arguments totalement bidons: Mademoiselle, pas flatteur? Et bien je suis désolée, mais si. Parce que oui, ça rappelle la jeunesse, et ça fait plaisir. Les associations qui ont lancé cette campagne se sont basées sur le fait que ce mot était synonyme de niaiserie, que Madame était plus respectueux, et que limite c’est une honte de devoir dire si on est mariées ou non. Pour commencer, il faudra me dire qui pense encore de nos jours que Mademoiselle = niaise. On a changé d’époque. Madame plus respectueux? La seule raison c’est qu’effectivement, Madame fait femme mariée, et c’est pour CETTE raison que certains respectent plus. Donc, en disant vouloir se battre contre cette vieille idée qu’une femme mariée est passée sous l’autorité de son époux, c’est exactement ce que ces associations pointent. Elles ne se sont pas posée la question de savoir pourquoi les gens respectaient plus: parce que Madame est mariée, Madame est casée pour le meilleur et pour le pire, Madame s’est liée à un homme. Et non pas parce qu’étymologiquement le mot Dame fait plus respectable que Demoiselle. Totalement paradoxal.
    Elles oublient aussi que la société a évolué. Il y a 50 ans, être toujours célibataire à 25 ans, c’était mal vu. Et oui, ça craignait vraiment de ne toujours pas se faire appeler Madame. Mais ne leur est-il pas venu à l’idée que de nos jours, si certaines insistent encore sur le « non, Mademoiselle! » c’est parce qu’on a une certaine fierté à se dire « et non! Je suis toujours libre! »? J’ai sondé les filles autours de moi et je n’en ai vu aucune sur une 50aine de réponses pour la suppression de cette mention. Beaucoup de femmes aiment cette distinction, et c’est en ça que je trouve cette campagne inutile: d’habitude les féministes se battent pour nous d’une seule voix contre la violence, les salaires etc, là, c’est à se demander si elles ont posé la question hors de leurs rangs.
    C’est pas tellement le fait de n’avoir qu’un seul choix de civilité, mais dans ce cas, pourquoi Madame? Parce que l’équivalent c’est Monsieur? Et si on préfèrait généraliser le Mademoiselle? Il ne faut pas oublier que tout ça est dans le langage commun, et qu’on ne supprime pas une civilité comme ça. Qu’elles mettent leur énergie à expliquer aux femmes qu’elles ont le choix, qu’elles cochent la case qu’elles veulent, que chacune soit libre de s’assumer ou non célibataire. Le résultat sera le même: les femmes cocheront la case selon leur état d’esprit et non leur statut marital réel, et EDF et nos banques ne sauront plus ce qu’il en est.
    Autrement il faut aussi réformer tout le mariage et supprimer la possibilité de prendre le nom de son mari pour être cohérent. Parce que c’est injuste, donc hop, on supprime, plus de soucis. C’est exactement la même chose, elles veulent faire une obligation d’un choix, et je suis contre.

  5. N’y a t’il pas des conditions féminines plus inquiétantes et urgentes en France que le fait que l’on vous appelle Mademoiselle ou Madame ?
    Je pense que le débat aurait lieu d’exister lorsque l’on ne constaterait plus d’excision, de discrimination professionnelle par rapport à la grossesse (ah vous êtes une femme, vous allez avoir des enfants ..!!), de discrimination salariale homme/femme au même poste ……

    • Bonjour Effet Papillon,

      Je me permets de répondre à ton commentaire, parce que je ne suis pas tout à fait d’accord !
      Je pense que tous les débats peuvent co-exister (ce n’est pas la même chose que l’argent engagé, par ailleurs), et que si on attend qu’il n’y ait plus de viols, de violences et de discriminations pour s’attaquer à des sujets plus « administratifs », on stagnera.
      Par ailleurs, je pense que ce Madame-Mademoiselle EST une discrimination professionnelle. Le fait qu’un collègue masculin puisse se permettre de me demander « C’est Madame ou Mademoiselle » ? (et donc, en début de réunion, et alors que je ne le connais ni d’Eve, ni d’Adam, il veut connaître mon âge et/ou mon statut de couple – puisque bien sûr, on ne parle plus vraiment de mariage) me choque beaucoup. Et si tu y réfléchis bien, le fait que je n’aie aucune réponse polie mais distante à ma portée (Et vous ? / Ça ne vous regarde pas n’étant pas envisageables, il faut donc répondre, ou faire une blague, ou être désagréable) me choque encore plus.

    • nini

      Je crois que vous n’avez pas lu l’article… Et puis en attendant que tous les combats que vous citez soient gagnés, on peut toujours en mener d’autres.

  6. Moi je revendique haut et fort le fait d’être une mademoiselle, demoiselle.. parce que depuis toujours j’ai été opposée au mariage, et justement etre une demoiselle c’est ne pas être une madame Y ( ex demoiselle X), ne pas etre une femme mariée, d’ailleurs je trouve plus « choquant » le fait que dès qu’elles sont mariées, la grande majorité des femmes perdent leur nom ( dans la loi en France le nom pour toute la vie est celui de la naissance… aucune raison d’en changer!!!) au profit de celui de monsieur, la formule « nom de jeune fille » est plus choquante que madame ou mademoiselle….
    Surtout de nos jours ou les gens vivent plus en concubinage que mariés, le temps des vieilles filles est révolu depuis longtemps…
    Je me considère comme féministe depuis toujours ( à 7-8 ans j’avais créé un club féministe en primaire pour inciter les copines à ne pas se laisser faire par les garçons!!) et je pense que ce combat n’est pas celui qui devrait avoir la priorité de nos jours…

  7. Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord avec ton article, et je suis un peu atterrée par les arguments en face. Arguments féminins.
    – Mademoiselle, ça fait jeune
    – C’est la tradition (y a des pays, où la tradition, c’est l’excision, et répondre que ça dépend des traditions, est TRES simpliste)
    – Madame, c’est trop formel (Monsieur aussi, pour un gosse, on parle d’ADMINISTRATION, pas du nom que te bonne ta boulangère)
    – Mademoiselle, c’est la revendication du non-mariage (nan mais on peut garder que Mademoiselle à la place de Madame, c’est pas le sujet, le sujet c’est qu’une femme n’a pas à préciser à EDF, France Télécom, FNAC.com, ses collègues et la terre entière ses choix de vie de couple).
    – Comment osez-vous parler de ça, alors qu’il y a des femmes qui se font violer ?

    Ça me met un vrai coup au moral de voir ça. Je me dis que si la cause des femmes n’avance pas très bien, c’est parce qu’elles ne la servent pas forcément bien non plus.

    • et le fait de devoir justifier son nom de jeune fille alors que tu n’es même pas mariée c’est pas plus discriminatoire…. comme si « obligatoirement » quand tu te maries tu prends le nom de ton mari, tu ne deviens que madame y ancienne demoiselle X, tu dois nier une partie de ta vie, de tes origines, cela remet bien plus en cause par rapport a sa propre histoire, a sa naissance parce que tu es femme a un moment donné dans ta vie si tu choisis de te marier tu dois devenir une autre….. moi je n’ai jamais vu sur un formulaire  » nom de jeune homme »….
      et je trouve cela plus choquant que madame, mademoiselle….

      • Bonjour
        Pour moi cela relève également du même débat. D’ailleurs, si je ne me trompe pas, la question du « nom de jeune fille » est également soulevée par les associations féministes.

  8. Hey bien moi ça m’énerve cette distinction surtout que je ne compte plus le nombre de fois que je coche madame sur le formulaire et qu’on me renvoie une lettre avec mademoiselle. C’est d’un conservatisme crasse!

  9. nini

    Je travaille avec des adolescents. Les 3/4 de ceux qui me posent la question : »madame ou mademoiselle » ne le font pas pour connaître l’appellation qui me convient le mieux, mais bien pour savoir si je suis mariée ou pas… ou plus exactement pour savoir si j’ai « réussi » à me marier. Et pour eux une « mademoiselle » n’est pas mariée donc moins crédible! A ce jour aucun collègue homme ne m’a rapporté avoir de telles questions sur son statut marital, et je pense que le fait qu’il n’y ait qu’une dénomination les aide beaucoup.

  10. Et bien cela ne me fait ni chaud ni froid que l’on me demande si je suis madame ou Melle. Dans ma carrière professionnelle j’appelle toutes les femmes Mme (car cela m’importe peu, et mes collègues masculin font de même) et je me suis fait un jour rentrer dedans car je n’avais pas dit Melle mais Mme. Ca n’a de porté que ce qu’on veut bien y mettre. J’ai longtemps été Melle (légalement) bien que vivant en couple avec des enfants et j’ai toujours répondu lorsqu’on me posais la question (rarement) : « à votre convenance ».
    Quand on se trouve entre gens intelligent Mme ou Melle peu importe
    Après il en faut pour tout les goûts et je comprends que l’on peut avoir un avis différent du mien !

    • Je comprends ta réponse, et je suis d’accord avec ce que tu dis : on peut vivre convenablement entre gens intelligents avec l’existence de ce Madame et Mademoiselle, MAIS cela suppose l’intelligence de tous (cf le commentaire de nini ci-dessus lorsque tu travailles avec des adolescents) et encore une fois, cela laisse place à un débat qui n’a pas lieu d’être.
      Je trouve anormal qu’on soit en droit de poser la question à une femme (et pas à un homme, sauf à être dans un contexte où la connaissance de son statut marital est pertinente).

  11. Je me moque totalement du choix qu’une personne fera en m’appelant Madame ou Mademoiselle (m’entendre appeler Monsieur par deux fois m’a dix fois plus vexée !!). Je me moque du regard que l’on portera sur moi suivant ce choix. Je doute fort que les employés (es) des sociétés qui recoivent des documents me concernant rapprochent « mademoiselle » de mon âge (45 ans) en gloussant (ils ont à mon avis autre chose à faire).

    Je ne perdrai pas mon temps à jouer les rebelles avec l’administration en cochant « Madame » alors que ça n’est pas l’usage officiel, elle serait capable de me demander un certificat de mariage (lol) !

  12. Bonjour à toutes !
    Déjà un grand merci pour vos nombreux retours, cela fait plaisir de voir qu’on peut avoir un débat sur la question même si l’on est pas d’accord :)
    Certaines d’entre vous disent qu’elles sont attachées à la notion de « Mademoiselle » justement en raison d’un engagement féministe, parce qu’il signifie jeune femme, libre, non mariée, et que c’est cela l’indépendance. A cela, je ne vois pas grand chose à rétorquer, mais en l’occurrence, l’idée n’est pas de sur-valoriser les femmes mariées comme si elles valaient plus parce qu’elles dépendent d’un mari (est ce que je retraduis bien vos propos?) mais justement de gommer complètement la distinction entre femme mariée et non mariée. L’idée, à mon sens, c’est de dire qu’une femme, mariée ou non, conserve le même statut (d’être humain) et n’en change pas comme par magie le jour où elle se marie. Pour moi,c’est vraiment le cœur du problème, après l’intérêt de conserver uniquement madame ou uniquement mademoiselle est un autre débat.
    Justement, j’ai l’impression que tout le monde est d’accord dès lors qu’on clarifie les propos : la question de savoir si quelqu’un est marié ou non n’a pas d’intérêt dans notre société moderne.
    Sur le fait de dire que les féministes devraient représenter les voix de chacune, je suis d’accord avec vous toutes… mais je pense sincèrement que, malgré le fait qu’exprimé de la sorte le débat n’est pas forcément compris, elles ne véhiculent rien qui soit néfaste à la cause féminine, bien au contraire.

  13. Je suis contre la suppression du « Mademoiselle ». Pourquoi ? De un, je ne vois pas en quoi un « Madame » ferait plus respectueux, plus sérieux. De deux, beaucoup de femmes préfèrent entendre « Mademoiselle » que « Madame », même si elles sont mariées. De trois, il n’y a rien de « méchant » à qu’une jeune femme (ou non) se fasse appeler « Mademoiselle ». De quatre, ca ne va pas nous tuer de mettre « Mademoiselle » à 50 ans, car on est pas mariée. De cinq, je trouve cela stupide car au final, pas tout le temps, mais on nous demande dans les papiers administratifs, si on la femme (ou l’homme!) est mariée (ou non!). Donc, je suis contre la suppression de ce mot. Il existe depuis bien longtemps, il fait partie de cette langue, donc bon… Et pourtant, je suis contre les clichés dégradants sur le femme (« Femme au volant, mort au tournant », la femme doit élever les enfants/faire le ménage/faire la cuisine, etc), et je me considère comme une féministe. Mais franchement, en Arabie Saoudite, elles se sont battues pour avoir le droit de vote… Elles ne l’ont eu qu’en 2011, soit, presque 70 ans après nous… Et en France, des femmes « gueulent » pour la suppression du mot « Mlle »… Mais c’est idiot !

  14. bonjour, ton avis est intéressant mais je suis davantage d’accord avec Manon Girard notamment. Les cases administratives doivent être revues mais ne nous focalisons pas sur le terme Mademoiselle qui en fait est primo une jolie nuance de la langue française (une nuance que les hommes n’ont pas, ils pourraient s’en plaindre ;-), non ?), secundo une appellation liée à l’apparence souvent (car l’âge aujourd’hui, c’est un peu flou) et tertio un code social que certaines revendiquent avec leurs raisons à elles !
    Et pour moi, Mademoiselle ne signifie pas que l’on est pas encore une femme, de même que Madame ne signifie pas que l’on soit vieille… ce sont ces clichés qu’il faut combattre, pas les mots. Eradiquer le mot Mademoiselle ne supprimera pas le sexisme, le machisme ou le jugement sur apparence. Evitons d’appauvrir la langue française, c’est justement le manque de nuances verbales dans les échanges qui fâchent souvent, non ?
    Proposition administrative : une case pour « Monsieur », une case pour « Madame, Mademoiselle », ainsi pas d’étiquetage et en même temps chacune s’y retrouve !
    Bonne journée à tout et toutes !

    • En fait on est ok sur toute la ligne. :D
      Personnellement je ne souhaite pas voir ce mot disparaitre de la langue française, je ne souhaite même pas le voir spécialement disparaitre des usages et m’adresser à une petite fille de 4 ans en lui disant « bonjour Madame » (en même temps je ne sortirai pas un « bonjour Monsieur » à un petit garçon non plus!)…
      Je ne souhaite QUE une révision des cases administratives.
      Peut-être que mon article ne le laisse pas entendre correctement car je l’ai écrit dans la passion du débat, mais ce n’est le mot que je souhaite voir disparaitre; c’est la connotation que renvoie le double statut Madame/Mademoiselle dans les formulaires. Pour moi, cela induit de manière trompeuse dans les esprits l’idée d’une inégalité et ça, j’aime pas!

  15. Ma grand mère (93 ans) tient par dessus tout à ce qu’on l’appelle mademoiselle, parce qu’elle ne s’est jamais mariée et qu’elle en est extrêmement fière.

    J’aimais préciser que j’étais une demoiselle lorsque je n’étais pas mariée, même si je vivais déjà avec mon mari. C’était juste un état de fait, ce n’était pas un jugement de valeur, et si l’administration me demande si je suis mariée ou non, ce n’est certainement pas par voyeurisme, ni pour juger de ma façon de vivre… C’est une question administrative, rien de plus. Si on va par là, alors à quoi bon se marier, si on préfère que personne ne le sache, ni administration, ni collègues ? Est-ce si honteux ?

    Moi, je me suis mariée, je tiens donc à ce que l’on m’appelle madame (au besoin je rectifie, mais c’est de plus en plus rare, hélas). Je ne vois pas du tout ce que ça a de dégradant de devoir préciser, je n’ai pas honte d’être mariée, bien au contraire, et je ne me sens aucunement diminuée d’avoir pris le nom de mon mari, j’aurais très bien pu ne pas le faire, il se trouve que j’aime mieux la consonance de son nom de famille que du mien, personne ne m’y a obligé, et je tiens à mon choix. C’est MON choix. Et je ne pense pas que se lier à un homme diminue d’une quelconque façon la valeur d’une femme. Ca ne l’augmente pas non plus d’ailleurs.

    A mon sens, c’est un débat qui n’a pas lieu d’être.

  16. Vincent

    Article engagé effectivement ! Bon allez j’ai 2 minutes à perdre et puis forcément la phrase « comme si notre statut marital intéressait EDF ou notre banquier » m’interpelle ! Bien sûr que le statut marital intéresse le banquier ! De mon point de vue il faudrait déjà commencer par remettre le débat dans son contexte. Pourquoi y a t il distinction entre mademoiselle et madame ? Culturellement sûrement parce que la grande majorité des femmes mariées utilisent le nom de leurs maris.. donc il faut bien faire la distinction entre nom de jeune fille et nom marital, soit mademoiselle = nom de jeune fille et madame = nom marital. Après pour remplir un questionnaire Monoprix ou autre on s’en fout un peu, mais bon tout ça risque de changer dans les prochaines années, au rythme du nombre de femmes qui ne prendront plus uniquement le nom de leur mari, mais ça c’est un autre débat, et administrativement, quelle galère ça va être ! Sinon pour équilibrer les choses il faudrait mettre l’équivalent pour les hommes non mariés, mais que choisir ? Jeune homme ? Vieux garçon ? Auquel cas il faudrait ajouter Vieille Femme, et là il y aurait vraiment lieux de s’inquiéter pour les asso féministes !

    • Merci d’avoir consacré deux minutes pour donner ton avis !
      Personnellement, je peux comprendre que mon statut marital intéresse mon banquier (encore que ce n’est pas le cas pour une ouverture de compte par exemple, si?) ; mais je ne comprend pas en quoi la suppression de la case mademoiselle deviendrait une galère administrative.
      Concrètement, il suffit de faire une case Monsieur/Madame (ou Homme/Femme hein, je m’en fiche des mots), une case statut marital (qui existe à chaque fois que c’est pertinent) une case Nom et une case Nom de naissance.
      La femme qui est mariée et a pris le nom de son mari coche Madame/Mariée/Nom:Dupont/Nom de naissance : Duchmol ; la femme mariée qui a gardé son nom de naissance coche Madame/Mariée/Nom de naissance:Duchmol ; la femme qui n’est pas mariée coche Madame/Non mariée/Nom de naissance : Duchmol.
      Et pour ce qui est d’équilibrer les choses en ajoutant un statut pour les hommes mariés, je suis contre ! On ne fait pas progresser la condition de la femme en faisant régresser celle des hommes!
      En tous cas, j’entends ton point, s’il ne s’agit que de considérations techniques ; mais je considère que le débat est plus un débat moral et symbolique qu’une simple question administrative.

  17. Oui Mademoiselle vient de « oiselle » bla bla bla … d’abord je préfèrerais qu’on se batte pour l’égalité des salaires (parcequ’on m’appeler comme on veut le vrai pouvoir c’est l’argent que j’ai sur mon compte). Ensuite tout comme d’autres je PREFERE Mlle parceque
    -je prends 10 ans dès qu’on m’appelle Madame….
    -j’ai toujours l’impression qu’on parle de ma mère
    – On a toujours dit MADEMOISELLE Chanel et ça avait de la classe (et comme elle avait aussi des sous elle s’en fichait pas mal)
    Le problème c’est qu’on soit dans une société qui n’arrive pas à faire comprendre aux jeunes que Mme soit aussi respectable que Mlle. Après tout peu importe l’appellation si on sait qu’on a les même droits.

    • Je te rassure, les féministes se battent aussi pour l’égalité des salaires ; car plusieurs combats peuvent coexister, c’est ça qu’est cool. Je pense d’ailleurs qu’elles se battent plus sur cette question que n’importe quoi d’autres.
      Ensuite je comprends que tu préfères Mademoiselle, moi aussi à 24 ans ça me surprend qu’on m’appelle Madame… mais ne penses-tu pas que tu prennes 10 ans dès qu’on t’appelle Madame parce que la connotation attachée à Madame est celle de quelqu’un qui aurait passé 30 ans ? Imagine un pays où les petites filles s’appellent administrativement Madame dès la naissance tout comme les ptits garçons. La connotation serait alors différente.
      Et juste une remarque en l’air : pourquoi on s’arcboute autant sur une appellation dont le principal (seul?) intérêt est de faire jeune, mignon, frais ? Pourquoi est-ce que l’on a besoin d’avoir l’air jeune, mignonnes, fraiches ; alors que nos potes mecs ne se posent même pas la question. C’est vraiment une question sincère, ce point m’interpelle.

  18. titicou

    Je suis entièrement d’accord. J’ai pris le parti de ne cocher que la case Madame et je crois que si j’avais une fille, dès qu’elle serait confrontée à ce genre de formulaire je lui apprendrais à faire de même… Alors oui c’est sûr que comparé à d’autres questions (violences, etc…) ça peut paraître futile. Mais si on commence déjà dès leur plus jeune âge à inculquer à nos enfants ces différences entre femmes et hommes avec ces mots qu’on utilise quotidiennement, comment voulez-vous que es mentalités changent ?
    Tant qu’à y être pourquoi ne pas changer l’ordre des sexes dans les formulaires. Ben oui, vous n’avez jamais remarqué que quand on vous demande votre sexe c’est toujours homme d’abord et femme ensuite ? D’ailleurs dans les statistiques (c’est mon boulot) les hommes sont toujours codés en 1 et les femmes en 2, comme si les femmes étaient au second rang. Pourtant, si on prend tout simplement l’ordre alphabétique, ce serait les femmes d’abord. Et qui n’a pas appris à l’école en grammaire que « le masculin l’emporte sur le féminin » ? Allez jeter un oeil sur la pétition « pour que les hommes et les femmes soient belles ! »
    De grands pas ont été franchis par les féministes mais il reste encore du travail à faire et notamment pour ces petites choses de tous les jours qui peuvent paraître insignifiantes mais pourtant tellement révélatrices des inégalités…

  19. Sur le fond, je suis d’accord sur le débat, mais pas du tout sur la solution proposée. Pourquoi l’un plutôt que l’autre? en quoi « madame » est mieux que « mademoiselle »? Pour moi, la solution idéale est celle adoptée au Royaume-Uni avec le Ms, deux lettres contenues et dans Mrs et dans MIss. Alors, oui, trois fois oui pour un « Me », mais franchement, je n’ai aucune envie de me faire appeler « Madame + le nom de mon père », parce que ça, c’est ma mère, pas moi. Je suis pour le fait qu’un couple marié prenne le double nom (et pas juste la femme, j’ai bien dit les deux), et de toutes façons, j’ai la chance d’avoir un titre attaché à mon nom de naissance qui fait que je pourrais le garder dans tous les cas, mais j’avoue, je suis victime de l’image sociale qui fait que je ne m’identifie pas du tout au Madame + nom du père. La solution idéale (pour moi, s’entend bien), serait le nom simple pour les gens non mariés, hommes ou femmes, et le nom double pour les gens mariés, parce que oui, être marié, ça change quelque chose, c’est la création d’une nouvelle « unité familiale », et je trouve injuste, rétrograde et patriarche qu’un homme fonde une famille sur le nom de son père seul. Mais c’est un autre débat, pour en revenir à l’histoire des formulaires, une case « Me » me paraît l’idéal. Après dans la vie, on se fait appeler Madame ou Mademoiselle, perso je m’en fous, je suis une fière trentenaire célibataire, mais quand un gamin m’appelle « madame », je trouve que c’est une marque de respect très mignonne. A l’inverse, quand un gros lourdaud me lance « hé mademoiselle, trop charmante », je trouve ça insupportable! Tout est question de contexte!!

  20. Et tu as oublié de préciser que beaucoup de femmes vivent en couple sans être mariées et qu’être appelée mademoiselle dans ce cas c’est ridicule (enfin c’est ce que je pense !). Et que pensent les enfants de leur maman qui sont « madames » ou « mademoiselles » selon leur statut marital ?
    Je suis d’accord avec toi et même je dirai qu’il faudrait un statut neutre genre le Ms des anglais.
    A bientôt

  21. joko

    Tout à fait d’accord : EDF et autres administrations n’ont pas à faire de différence entre une femme mariée ou non donc il faut supprimer la case mademoiselle.
    D’ailleurs en prévision du prochain débat, EDF n’a pas non plus à faire de distinction entre un homme et une femme, donc plutôt que perdre du temps et de l’énergie pour une dizaine de débats successifs, supprimons aussi la case madame afin de nous concentrer sur de vrais problèmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s