Bliss


Figure-toi, ami lecteur, que je sais ce que tu penses de mon dernier article.
Tu te dis : « Bon, elle est mignonne celle-là avec son film d’intello et ses grandes analyses sur la jeunesse iranienne debout et qu’est ce que l’Art, mais moi, là, aujourd’hui, ce n’est pas du tout ce que je recherche. On est seulement mercredi, il pleut, il fait froid, les vacances sont loiiiiiin, très loiiiiin, et je suis au boulot à l’agonie en train d’écrire des notes de synthèse ! »  
Oui, oui, il se pourrait que je transpose un peu mes émotions sur toi, lecteur, j’en conviens.

Sache que je te comprends. Il y a des jours où on a envie d’aller voir une bonne comédie et en aucun cas de réfléchir au sens de la vie, et du coup mes « Chats Persans » sont pas vraiment adaptés…et tu te demandes, perplexe et un peu désemparé, ce que tu pourrais bien faire ce soir !
Ne t’en fais pas, lecteur, Mestizaje a fait chauffer sa carte UGC pour toi – quel dévouement – … et aujourd’hui je vais te parler de « Bliss ».

« Bliss » c’est quooooi ?
C’est le premier film réalisé par Drew Barrimore (je te le dis juste pour info, parce que personnellement je n’ai aucun avis sur le fait qu’elle réalise un film), et c’est avec Ellen Page, l’actrice oufissime révélée par « Juno ».
C’est la présence d’Ellen Page et le fait qu’il y ait écrit sur l’affiche « Une comédie Rock et Sexy » qui m’avait donné envie d’y aller.
Quand j’ai entendu parler de l’histoire, je t’avoue que ça m’a un peu refroidie : « Alors c’est l’histoire d’une ado pas très bien dans ses baskets qui fait du roller »… Euh?? Bon, malgré tout, y’avait Ellen Page, j’avais ma carte de ciné illimité et surtout, surtout… j’avais survécu à « Coco et Igor » et j’étais donc apte à surmonter les pires épreuves… alors j’ai décidé d’y aller quand même.

Ecoute lecteur, je ne te raconterai pas « Bliss » parce que je déteste connaitre la fin d’un film et je suppose que toi aussi, je ne me la pèterai pas en te parlant de la façon dont s’est tourné parce que je n’y connais rien, mais je te recommande une fois de plus vivement d’y aller !
On passe un excellent moment : l’histoire est simple mais sympa, le cadre est original – du moins pour nous, frenchies – les acteurs sont géniaux, à la fois attachants et drôles, la bande originale donne la pêche… C’est le genre de film qui te fait sortir du cinéma le sourire aux lèvres, et finalement, que demander de plus, par un mercredi pluvieux de janvier ?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s