**SCOOP** Les Parisiens seraient-ils tristes ?


Le nom de ce blog, pour l’instant, c’est un peu de la publicité mensongère, je le reconnais.
« Chroniques Parisiennes, c’est ça, on y parle même pas de Paris, ça craint… » pensent certains lecteurs déçus.

Il est grand temps de recadrer tout ça, donc aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de Paris, et de sa peuplade légendaire, les Parisiens.
Non, je ne vous parlerais pas de leur mèche, de leurs pantalons trop petits et de leurs chaussures à bouts pointus. Non, je ne veux pas tomber dans ce cliché, pas aujourd’hui.

Je vous parlerai de leur tristesse.
Vous savez certainement que les Parisiens sont réputés tristes.
Un Provincial ou un étranger qui fait un petit trajet dans le métro parisien vous dira forcément « mais c’est fou putaing cong, ils tirent tous la gueule » (bon j’ai mis un Marseillais pour tomber dans le cliché sinon c’est moins marrant).
Et moi donc, face à ces réactions de Provinciaux/Etrangers, en tant que nouvelle Parisienne, je me disais « Oui mais en même temps, qui sourit dans le vide comme ça, sans raison ? Ils sont normaux, c’est tout ».

Ca, c’est ce que je pensais avant ce matin.
Ce matin où j’ai compris, enfin, que les Parisiens étaient vraiment tristes.

Donc ce matin, je montais dans la ligne 13 pour rejoindre mon boulot; et comme vous le savez peut-être, cette ligne est réputée être bondée, notamment le matin.
Bref, je monte et le métro était chargé mais on était pas non plus en mode sardines, il ne faut pas exagérer.
Et là, une voix suave, limite aguicheuse, retentit, et la conductrice du métro nous dit, à tous :

« Si vous êtes trop serrés, rejoignez moi !… [tut tut, les portes se ferment] Bon,  allez, bonne journée à tous ! »

Du coup moi, qui allait au boulot en trainant les pieds, je lève la tête et sourit à la cantonade, du style « ahah elle est cool la chauffeuse, ça met de bonne humeur hein? »
Et là… je regarde autour de moi… je regarde partout… et je n’ai pas vu un seul sourire. Pas un seul.

Est-ce que cette voix n’était qu’un rêve ? Est-ce que cette rame était remplie de sourds ? Est-ce que mes camarades de métro avaient subi de graves sévices ayant conduit à l’étrophie de leurs zygomatiques ?

Ou tout simplement… Est-ce que les Parisiens seraient tristes ?

Après analyse, réflexion, synthèse des informations, j’en suis arrivé à ce scoop, destiné à nos amis provinciaux et de l’étranger, qui se posent la question depuis toujours, sans avoir jamais reçu de réponse scientifique à leurs interrogations :
OUI, les Parisiens du métro sont tristes.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Opinion

Une réponse à “**SCOOP** Les Parisiens seraient-ils tristes ?

  1. Nathalie

    j’aime bien les « camarades de métro » ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s