« Français ou voyou, il faut choisir! »


Nouvelle affirmation choc de la part de la majorité, qui fustige diverses personnalités du PS pour leur inaction, leur bien-pensance coupable et leur naïveté.


Cette fois, c’est Christian Estrosi qui affirme au micro d’Europe 1 « Moi je sais que Mitterrand était cynique, Jospin était naïf, Aubry est déconnectée et aujourd’hui M.Rocard, qui est à la retraite, quelque part, est déconnecté avec cette réalité »…

Au delà des propositions de la majorité que je trouve proprement scandaleuses, car xénophobes et même contraires à la Constitution Française, ce qui me chiffonne dans tout ce vaste plan de communication, c’est qu’on essaye de faire croire que la gauche est pour l’insécurité et la délinquance!

Maintenant, quand on souhaite respecter un des principes fondateurs de la République, qui énonce l’égalité de tous les citoyens, on est traité de bien-pensant ! de naïf !
Je suis désolée, et je vais certainement passée pour une bien-pensante naïve, mais à aucun moment la gauche n’a dit « Allez, vive la délinquance! Arrachons les sacs des Mamies! ».

La gauche a simplement rappelé les faits suivants :
1/ On ne peut pas faire tout et n’importe quoi pour atteindre certains buts, même quand ils sont légitimes. Et de fait, c’est juste et légitime de vouloir protéger la vie des policiers, mais il y a des principes à respecter, et parmi eux l’égalité de tous devant la loi. Ou alors bientôt on écrira au fronton des mairies « liberté, égalité, fraternité pour les citoyens de première zone » et désolée mais au niveau esthétique, ça ne le fait pas.
2/ Il faut arrêter de tout mélanger. Les gens du voyage sont français pour la plupart : on veut les expulser, mais où ? Les voyous de banlieue qui ont tiré sur des policiers à balles réelles méritent certes d’être punis, mais s’ils sont « immigrés » pour certains, cela fait 2 ou 3 générations qu’ils sont installés en France : on veut les expulser, mais où ?
3/ Il n’y a pas lieu d’entrer dans la polémique, car ce débat est vraiment tombé très très bas, donne une image pitoyable de la France a l’étranger et surtout ravive les pires souvenirs chez les plus âgés d’entre nous.

Bref, bien-pensance, bien-pensance, on pourrait aussi appeler ça de la décence, et je suis ravie qu’il reste en France des responsables politiques qui en soient dotés.
Bien sur, la délinquance est un sujet important et doit être abordé, au même titre que les retraites, l’éducation ou l’Affaire Bettencourt (tiens tiens, je n’en entends plus parler… bizarre)… Mais il s’agit d’un problème de fond, qui doit être traité comme tel, et non comme un épouvantail pour faire peur aux téléspectateurs devant le journal de 13h.
Et par ailleurs, monter les Français les uns contre les autres, quand on se targue de faire de la France une économie d’avenir bla bla bla, cela me semble un choix on ne peut plus contre-productif. Vous voulez limiter la délinquance? Punissez les voyous conformément aux lois en vigueur, donnez leur chance à ceux qui sont prêts à la saisir, favorisez ceux qui ont envie de bouger et observez l’effet d’entrainement qui en découlera automatiquement ! A contrario, continuez à expliquer aux gosses des banlieues qu’ils sont moins français que ceux qui vivent de l’autre côté du Périph’, et bon courage pour mater la violence qui en découlera !

Cela me semble évident, mais peut-être est-ce trop bien-pensant pour être entendu par notre glorieuse classe politique !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Opinion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s