France Télécom vs. Glandus


Avez-vous lu les Inrocks, nouvelle formule?
Personnellement j’aime beaucoup la nouvelle maquette : plus de pages, plus de reportages, plus de politique, un prix moins élevé (2,50€)… J’adhère!

La semaine dernière, 2 articles ont attiré mon attention et j’avais envie de vous en parler.

Le premier concerne France Télécom Orange et ses méthodes de management. Un ancien directeur régional témoigne, et ça fait froid dans le dos. Je ne peux que vous inciter à lire l’article car il est édifiant. Je reconnais que ça me parle d’autant plus que je travaille en ce moment sur la prévention des risques psychosociaux dans mon entreprise, mais je dois bien dire que j’ai vraiment cru rêver (ou cauchemarder) car je n’avais jamais vu ou entendu parler de telles pratiques en entreprise à notre époque.
Ainsi, on lit donc que le plan du top management était de faire partir 22 000 personnes sans avoir à les licencier, que l’on pouvait revenir de week-end un lundi matin et découvrir que son ancien n-1 était dorénavant son manager, on pouvait même entendre des phrases du type « Je te préviens, ici il n’y a ni micros ni caméras. Je suis mandatée au plus haut niveau pour te dire que tu n’as plus rien à attendre de l’entreprise. On fera tout pour que tu partes, sinon, on te détruira » . En somme, le harcèlement était institutionnalisé dans l’entreprise, d’ailleurs le PDG lui-même, pour présenter son plan le présentait ainsi : « Je vous préviens, les choses vont changer! Ca va être le bon, la brute et le truand« .
Dans l’article on découvre également les supports de formation des managers choisis pour harceler leurs collègues, on découvre par quels moyens ils poussaient les gens vers la sortie, et on découvre même que le management avait prévu les dépressions que cela occasionnerai, mais l’avait délibérément choisi… Glaçant.

Bref, fin de l’article, je repose mon journal, un peu choquée, en général les Inrocks ne me font pas cet effet-là…. Je le reprends et enchaîne sur l’article suivant, qui fait d’ailleurs la couverture du journal, « Ils ont décidé de ne plus travailler ». Un article sur des jeunes qui décident de ne plus travailler et de prendre le temps de vivre.


Les jeunes interviewés font un lien implicite entre leur choix de ne pas travailler avec les situations inhumaines qui se jouent chez France Télécom et ailleurs et, en général, avec un monde du travail dur à intégrer et dur à supporter.
Des dysfonctionnements, il y en a, plein, j’en conviens. Cela dit, j’ai ressenti une espèce de gêne à la lecture de l’article. Ces jeunes, « anciens » journalistes, publicitaires, graphistes, insistent sur le fait qu’ils vivent avec peu, qu’ils se restreignent sur les sorties, la vie sociale etc etc, mais bon, en même temps, ils reconnaissent toucher le RSA, des aides au logement, bénéficier de la CMU et de la gratuité des transports et des musées…
Quand on voit à côté que 30% des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté, que des gens se lèvent tous les matins pour rejoindre des boîtes comme France Télécom parce qu’il faut bien payer le crédit de la maison et les frais de scolarité des enfants, je trouve révoltant de lire « Romain dit le bonheur de la vie sans boulot, les lectures, la musique et la masturbation« …
On ne peut pas s’empêcher de penser que c’est un luxe de se dire « et merde, moi j’aime pas ce système, alors na! j’y vais pas! » et de laisser les autres, ceux qui ne peuvent pas se permettre ce luxe, se démerder…
Et  puis c’est un luxe pas très constructif. Ca n’a rien à voir, par exemple, avec la démarche des décroissants, qui disent et l’assument « je refuse le modèle actuel de la société, j’en sors totalement et je crée un autre monde. Je plante mes tomates, je fais du miel, je me lave dans mon jardin avec une douche fait-main…« . Je n’envie pas du tout ce retour aux sources, et personnellement je n’arriverais pas à assumer un tel choix, mais au moins, on peut admirer le fait que ça soit constructif. Ca ne revient pas à rester bouquiner dans son canap, ce qui est, je vous l’accorde, bien plus agréable que de se serrer dans le RER aux heures de pointe.
En fin de compte, ce qui m’a le plus choquée, c’est de voir ces deux articles accolés, comme si le non-travail, et le fait de sortir de la société, était une réponse valable aux agissements d’un France-Télécom… Il y a peut-être mieux à faire que de rester chez soi, les gars, on pourrait peut-être mettre à contribution toutes les bonnes volontés et construire nous-même des entreprises plus humaines, au lieu de refuser d’y remettre les pieds !

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Opinion

3 réponses à “France Télécom vs. Glandus

  1. Etonnant cet article sur France Telecom Orange ! Mais où est l’inspection du travail ?
    Malheureusement, cette idée de faire craquer les gens pour ne pas payer les licenciements est généreusement répandue dans les PME d’après mon expérience.

    Je comprends aisément que les gens aient de plus en plus de mal à trouver plaisir et motivation dans leur travail dans de telles circonstances.

    Merci de nous faire partager tes coups d’humeur ! C’est vraiment le rôle même d’un blog.

    • Bonjour Mona Lisa !
      Je suis toute fière qu’une blogueuse que je lis sois passée sur mon blog !
      Effectivement, cet article est étonnant, mais malheureusement il semble complètement réaliste. En ce qui me concerne, je viens d’entrer sur le marché du travail, mais mes collègues qui n’ont gère que 30-35 ans me disent qu’eux-mêmes ne reconnaissent pas le monde de l’entreprise, alors qu’ils n’y sont entrés qu’il y a une dizaine d’années ! Tout va plus vite et il y a une pression de plus en plus démentielle… Ca donne envie de créer sa propre entreprise pour retrouver du sens et du plaisir à travailler !!
      A très bientôt j’espère !

  2. Gnou

    On n’a jamais su qui était ‘Le Bon » dans cette affaire d’ailleurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s