Ayodhya, ou la guerre des religions en Inde


Peut-être avez-vous entendu parler d’une histoire qui agite l’Inde actuellement, le partage controversé du site sacré d’Ayodhya entre Hindous et Musulmans dans l’Uttar Pradesh.

Ce site, convoité par les 2 communautés depuis des années, avait été le théâtre de violents (très violents) affrontements en 1992, quand une mosquée datant du XVIème siècle avait été détruite, des groupes extrémistes hindous estimant qu’il s’agissait du lieu de naissance du Dieu Rama, et que cette mosquée avait de toutes façons été bâtie sur les ruines d’un temple hindou.
Bilan : 2000 morts, majoritairement des musulmans.
18 ans plus tard, la Haute Cour de l’Uttar Pradesh a tranché, le lieu reviendra pour 1/3 aux musulmans, pour 2/3 aux hindous, la Cour ayant reconnu qu’il s’agit bel et bien du lieu de naissance du Dieu Rama.
Il ne m’appartient pas de commenter la décision en question, bien que je sois un peu sceptique d’entendre une juridiction compétence dans une démocratie se prononcer sur le lieu de naissance d’un Dieu…

Par contre, il y a bien quelque chose qui m’a fait bondir et que je ne vais pas me priver de commenter :

Un commentaire ultra malin sur le site du Monde

Alors, alors, cher ami Tus, permets moi de te donner une petite leçon d’Histoire-Géo, si tu veux bien.
Tout d’abord, quand tu dis « les musulmans ont déjà eu le Pakistan et le Bengladesh »… Je trouve cela un peu simpliste pour expliquer la partition des anciennes colonies des Indes Britanniques. Il ne s’agit pas DES musulmans qui ont fait un caca nerveux, mon cher Tus, mais, de la revendication du leader de la Ligue Musulmane d’alors, Ali Jinna, qui craignait que les musulmans ne soit fréquemment victimes de pogroms dans une Inde majoritairement hindoue et qui ne souhaitait pas d’un état laïc. Qu’il ait eu tort ou raison de revendiquer cela, je ne suis pas en mesure, une fois de plus, d’en juger. Enfin bon, je suis contre, mais personne ne m’a demandé mon avis, à moi. Toujours est-il que des millions de personnes, hindoues, musulmanes, sikhs, ont été contraintes à l’exil, qu’entre 800 000 et 1 000 000 de personnes, de toutes confessions, sont mortes… Quant à la façon dont ça s’est fait, c’est effectivement monstrueux, mais saches que les atrocités – et il n’y a pas de quoi s’en réjouir malheureusement – ont été équitablement réparties entre les deux communautés.
Tu me diras, « Ouais ben qu’est ce qu’ils foutaient là ces musulmans? »
Figures-toi que l’Islam est arrivé en Inde dès les années 700 et quelques, et que certains des monuments que tu as peut-être vus sur Google Image, comme le Taj Mahal par exemple, sont directement hérités de la civilisation Moghole? Tu seras tout surpris d’apprendre que, conséquence de ces invasions musulmanes d’antan, il y a, aujourd’hui encore, 150 millions de musulmans en Inde. Oui, oui, 150 millions, ce qui en fait le 3ème pays musulman au Monde (après l’Indonésie et le Pakistan). (Il y a aussi 25 millions de chrétiens pour ton information, mais ce n’est pas le sujet du jour)
Enfin, cher Tus, si certains Indiens musulmans se font remarquer – en mal – lors des attentats de Bombay, n’oublie pas que cette communauté reste également victime de pogroms, orchestrés par le 2nd parti du pays, le BJP, comme au Gujarat en 2002.
Tu sais, mon cher Tus, rien n’est simple en Inde, et ton commentaire montre seulement que tu n’as rien compris.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Opinion

Une réponse à “Ayodhya, ou la guerre des religions en Inde

  1. Pingback: Mestizaje sur Blogasty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s