Changer le Monde en 2011


J’avais dit « pas de bonnes résolutions », mais j’en ai tout de même une, par rapport à ce blog : arrêter de râler à tout propos en mettant l’accent sur tout ce qui ne va pas dans le monde (même si je le ferai forcément de temps en temps parce que 1/ j’adore ça, et 2/il y a quand même plein de choses qui ne vont pas malheureusement!)…
Du coup, je vais prendre le contre-pied de mes vieilles habitudes et vous parler de gens qui bougent et font changer la planète.

Mais tout d’abord, laissez moi vous conter une histoire triste…Figurez-vous que « changer le monde », c’était mon grand délire, avant, quand j’avais 19-20 ans (que les filous qui pensent me sortir, « c’était seulement y’a trois ans hein » évitent de le faire, si possible). J’avais lu un livre, 80 hommes pour changer le monde, qui m’avait passionné et je m’étais dit « Moi aussi je serais comme ça plus tard! »… Du coup, je cherchais activement tous les blogs, les sites, les livres, les événements, destinés à ceux qui pensaient qu’un autre monde est possible et que nous avons un pouvoir sur les choses… Et puis, petit à petit, au fil de mes premières expériences professionnelles, mes premiers « soucis » d’adulte, je me suis mise à me dire « Ah ah, me voila dans le concret, et avant je n’étais qu’une utopiste irréaliste… Le monde est peut-être tout gris et fade mais je n’ai aucun pouvoir pour changer cela… ».
Du coup, j’ai arrêté de croire à la politique, à l’écologie, au développement durable, j’ai cessé de croire dans des grands idéaux et je me suis mise à ne rien faire… Triste, n’est-ce pas?

Sombre histoire, te dis-tu, lecteur. Mais enfin, c’était compter sans Terra Eco, ce génial magazine (auquel une personne plus que géniale m’a abonné pour Noël ;)) qui m’a réveillé avec son dossier « Les 100 qui vont changer le Monde en 2011 ».

Quand on lit ce dossier, on retrouve un peu de cette flamme idéaliste qu’on avait perdu et on se dit « Eh oui, de toute évidence, on peut être un doux rêveur, un utopiste, et réussir à faire germer ses idées et à faire prospérer les valeurs de partage et de solidarité auxquelles on croit.

Je ne me lancerai pas dans un vulgaire plagiat du dossier de Terra Eco, mais si vous avez besoin/envie d’optimisme, de dynamisme et de confiance en l’avenir en ce début d’année, je vous invite tous à courir acheter le numéro de janvier de Terra Eco ou alors à vous abonner ! Vous pouvez aussi trouver une version « light » sur leur site d’ailleurs.
Certains des portraiturés sont archi-connus, du style Sean Penn ou Bill Gates ; d’autres sont complètement inconnus du grand public ; mais dans les deux cas on ressort remotivé de la découverte de leurs actions !

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Général

2 réponses à “Changer le Monde en 2011

  1. Tu es formidabeul ma Sarou!

    Moi je suis dans la phase « l’humanité mérite-t’elle d’être sauvée? – dslée, planète, tu seras le dommage collatéral »

    easy et déculpabilisant qd on ne fait rien.
    mais je sais qu’au fond, mais yeux d’enfant brillent d’espoir..un peu grâce à des gens comme toi et les 100!

    bisou

  2. Pingback: Hapsatou Sy, entrepreneuse de sa propre vie | Chroniques de Mestizaje

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s