Tunisie, Egypte et le mal-être français


Je n’en ai pas du tout parlé, parce que je ne suis ni Tunisienne, ni Egyptienne, ni experte en géopolitique du monde arabe ; mais comme beaucoup, j’ai été émue par les révolutions à l’oeuvre dans ces pays depuis début janvier. Que des peuples bravent la censure, l’état d’urgence, les couvre-feus, pour aller dans la rue crier leur ras-le-bol de mafias au pouvoir depuis 30 ans m’a semblé la chose la plus belle qui soit et franchement cela fait longtemps que je n’avais pas vibré devant le JT.

Je n’irais pas jusqu’à dire que j’en ai été jalouse… Mais pas loin. En France aujourd’hui, que nous reste-t-il à défendre ? Nos retraites ?
Certains ont trouvé ridicules les jeunes qui défendaient vaillamment les retraites de leurs (grands-)parents sans penser du tout à la leur… Mais le fond n’était pas là. Je pense vraiment qu’en France, et même de manière générale dans les pays développés, nous baignons dans un tel confort, dans de tels privilèges, que nous n’avons rien à défendre, rien à revendiquer, alors nous revendiquons tout ce que nous pouvons, pour pouvoir continuer à lutter, parce que la lutte est belle et que la vie quotidienne est profondément ennuyeuse.

Vous avez certainement entendu ce chiffre hallucinant, publié début janvier : les Français seraient le peuple le plus pessimiste du monde, tandis que les Afghans et Irakiens figurent parmi les 10 peuples les plus confiants en l’avenir ! Au début, j’ai souri en me disant « Ahlala, sacrés Français, on est vraiment jamais contents »… mais en fin de compte ça n’a rien de drôle, c’est même plutôt tragique qu’un des peuples les plus favorisés de la planète, où l’extrême majorité de la population a un toit, de quoi manger, de quoi se soigner, de quoi avoir des loisirs, se sente complètement tétanisé vis à vis de l’avenir ; pendant que ceux qui sortent de la guerre trouvent le courage de croire en l’avenir.
En fait, je pense que nous manquons tout simplement de vision pour l’avenir : je me souviens 2008, je rêvais en suivant les présidentielles US, ce pti Barack promettait du neuf (et il l’a fait, n’en déplaise à ses détracteurs) en ce moment je rêve en suivant sur Twitter et dans la presse les événements en Tunisie et en Egypte …peut-être faudrait-il que nous trouvions nous aussi un rêve de société, une lutte à mener, des idéaux à défendre, pour enfin arrêter de nous morfondre en nous regardant le nombril.

Messieurs, mesdames les politiques, faites-nous rêver, ça suffit maintenant les dossiers moisis de conflits d’intérêt, ça suffit les spéculations grotesques sur l’Alzheimer de l’ancien président, ça suffit les jérémiades autour du retour de DSK qui revient ou pas… On veut nous aussi de la belle politique, une belle vision de la société, de beaux idéaux, des rêves pour l’avenir !
Vous avez un grand bonhomme qui a écrit un tout petit livre avec un petit rappel de ce que la France a été, essayez de vous en inspirer, s’il vous plait.


Publicités

1 commentaire

Classé dans Opinion

Une réponse à “Tunisie, Egypte et le mal-être français

  1. boudhabhay

    A la fois : quand on pense avoir tout : on a peur de perdre, et on ne voit pas ce qu’on pourrait entreprendre de »grand » pour obtenir mieux, d’autant qu’on nous répète à l’envie la « chance » que l’on a (à juste titre, soyons honnêtes … pour la majorité) ; pour ceux qui ont perdu tant : famille amis, libertés et dignité, nourriture et toit : En dehors de la mort ou de l’immigration .. il ne reste que l’espoir, et le désir de lever les manches pour reconstruire, non?
    En France, la question (individuelle) que l’on a à se poser (politique ou pas) c’est peut-être : quel projet COLLECTIF pour le pays, et non, comment colmater chaque petite brèche des manques individuels afin de préserver : qui la paix sociale (les politiques) qui nos intérêts individuels (la plèbe et la pseudo « élite » économique et « intellectuelle »), et son corollaire obligé (sans quoi ça ne sert à rien), que peut-on faire (personnellement et non pas l’Etat ou « les autres qui sont plus riches que nous ») pour le faire avancer.
    Voilà ce que je dis!!
    Mais je ne suis pas sûre d’avoir fait avancer la chose, pardon!!
    A quand un forum sur : « qu’est ce qui vous tient le plus à coeur? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s