Archives de Catégorie: Général

Stay hungry. Stay foolish.


Si on m’avait dit que j’aurais un jour les larmes aux yeux et une boule dans la gorge en apprenant le décès d’un homme d’affaire, je ne l’aurais pas cru.

Mais voilà, Steve Jobs est mort et ce n’était pas seulement un homme d’affaire, c’était un génie visionnaire qui a complètement changé nos vies en l’espace de 2 décennies, qui a révolutionné le monde du design, la manière dont on fait du marketing, la manière dont on écoute de la musique, la façon dont on téléphone…
J’ai peur que cela ne sonne faux, car on est des millions ce matin, émus par la mort de ce parfait inconnu, mais ce Monsieur était vraiment une source d’inspiration, une incarnation parfaite du rêve américain et de ce que l’on peut faire quand on décide de croire à ses rêve… et j’espère qu’il continuera à l’être.

Vous pouvez aussi lire l’intégralité du discours ici.

RIP Steve Jobs.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Général

Binationalité : le débat de trop


Certains d’entre vous me lisent depuis un petit bout de temps maintenant et se sont peut-être étonnés de voir que je réagis si peu à certains thèmes qui m’auraient fait bondir il y a un an et demi / deux ans… Le fait est que, depuis le trop fameux discours de Grenoble et ses propositions outrancières, j’ai été tellement sonnée par certaines des propositions du gouvernement et de ses alliés, en matière d’immigration ou en matière sociale, que les mots me manquaient littéralement. A un moment, cela devient insupportable, on ne se reconnaît tellement plus dans ce qui est proposé par son gouvernement, par ses députés, qu’il vaut peut-être mieux éviter d’en parler encore et encore, histoire d’arrêter de se faire mal.
Ainsi, j’ai préféré ne même pas évoqué ici le « cancer de la société » qu’est l’assistanat selon Laurent Wauquiez, et la légitimation par une bonne partie de nos politiques du FN comme parti « traditionnel », parce que tout simplement, je commençais à en avoir assez.
Mais là, peut-être bien parce que je suis concernée et qu’égoïstement, je sens le danger de plus en plus proche, je suis obligée de réagir car la dernière lubie à l’extrême droite (j’inclus dans l’extrême droite le collectif « Droite populaire » et je mets au défi ses supporters de me montrer la différence) est de supprimer la binationalité.

Eh oui, pour ceux d’entre vous qui auraient laissé tomber les affligeantes news pendant quelques jours, sachez que c’est le dernier sujet chaud du moment !
Chômage ? Pas grave ! Suppression de postes dans les hôpitaux ? Anodin ! Baisse radicale du nombre de profs ? Insignifiant ! Stagiaires payés 417€ par mois pour 50h hebdomadaires ? Et alors ? Syriens et yéménites assassinés par leurs gouvernants ? Rien à foutre !
Non, non, ce qui est grave, c’est que certains français sont aussi algériens, chinois, américains, chiliens ou sénégalais ! Ca, c’est l’urgence du moment !

Alors voila, peut-être que ma réaction est purement défensive parce que je suis aussi une « binationale », mais je suis écoeurée de ce que je lis : les binationaux seraient des « français de papier », les binationaux ne le seraient que pour cumuler des avantages fiscaux, les binationaux risquent à tout instant de trahir la France pour leur « autre » pays…
Ces idées me dégoutent. Qu’elles soient l’apanage d’un groupe de poivrots au comptoir du PMU de Trifouilly-les-Oies, je m’en fous royalement, mais d’entendre cela au plus haut niveau de l’Etat commence à me faire très peur.
Déjà, le mot « binational » ne m’avait jamais effleuré l’esprit quand je pensais à ma situation, et à celles de nombreux de mes compatriotes… Je me vois comme le fruit du mariage de deux personnes qui ne sont pas nées dans le même pays, je me vois comme un métissage (d’où le nom de ce blog, qui signifie métissage en espagnol et que je trouve un de plus beau concept qui soit), le croisement de deux cultures, le fait de faire un pont entre deux pays, d’apporter à chacun le meilleur de l’autre.
Il n’y a pas d’angélisme là-dedans, il y a très certainement des cons qui fraudent le fisc, mais il y a aussi 190 foyers français qui totalisent 165 millions d’euros de patrimoine et bénéficient du bouclier fiscal : pas besoin d’être binational pour frauder le fisc, croyez-moi.
Je lis sur Internet que la binationalité est un avantage honteux octroyé à certains, une injustice, voire un manquement à la Déclaration des Droits de l’Homme (non, je ne linkerai pas ce papier écrit avec les pieds mais vous le trouverez sur le Post.fr)… Ca me fait doucement rigoler de lire ça, tout comme quand j’apprends que la moitié des plaintes à la Halde pour discrimination liée au sexe le sont par des hommes qui s’estiment lésés dans le calcul de leur retraite : un avantage peut-être, mais qui contrebalance une situation loin d’être si facile à vivre !
Alors juste un mot à ceux de mes compatriotes qui vivent comme une injustice le fait que certains de leurs voisins aient deux passeports : essayez de vous construire une identité sur des bases incertaines, vivez au quotidien le fait d’être Français pour les « étrangers » de votre autre culture, « étranger » pour les Français, réussissez à faire cette synthèse que de nombreux gamins et adultes atteignent au prix de nombreux efforts, et ensuite vous aurez le droit de nous parler d’injustice.
Qui plus est, chers compatriotes (ahah ça doit tellement vous faire bondir que je vous appelle comme cela), regardez autour de vous : le métissage devient monnaie courante, les mariages mixtes représentent quelque chose comme 20% des mariages… Allez dans le sens de l’Histoire pour une fois, cette résistance à l’évolution d’un Monde où les frontières sont perméables et fluctuantes ne vous fera que perdre du temps. Ca me semble ridicule de devoir vous le rappeler mais à la base on vient tous d’Afrique, certains bretons ont les yeux bridés à cause de l’invasion des Huns en Europe, les Normands sont blondinets à cause des vikings et les Sudistes plus bruns à cause des Sarrasins qui sont montés jusqu’à Poitiers… Quel sens ça a, de s’arcbouter sur des frontières qui ont évolué et évolueront encore ? Pourquoi refuser à ce point de s’enrichir de la différence d’autrui ?

Au final, je crois que je suis juste désemparée. Désemparée de voir l’obscurantisme et la xénophobie remués périodiquement à des fins purement électoralistes. Déçue de voir que mon pays ne prend pas le tournant du nouveau millénaire et signe de lui-même son déclin face à des pays qui émergent et n’ont pas peur de tout. Triste de découvrir que certains français le sont à l’évidence moins que d’autres pour une frange non négligeable de nos « élites ».
Pitié, gauche, centre, communistes, hippies, extra-terrestres, Obama, faites quelque chose car l’atmophère devient irrespirable dans notre douce France.

5 Commentaires

Classé dans Général, Opinion

Changer le Monde en 2011


J’avais dit « pas de bonnes résolutions », mais j’en ai tout de même une, par rapport à ce blog : arrêter de râler à tout propos en mettant l’accent sur tout ce qui ne va pas dans le monde (même si je le ferai forcément de temps en temps parce que 1/ j’adore ça, et 2/il y a quand même plein de choses qui ne vont pas malheureusement!)…
Du coup, je vais prendre le contre-pied de mes vieilles habitudes et vous parler de gens qui bougent et font changer la planète.

Mais tout d’abord, laissez moi vous conter une histoire triste…Figurez-vous que « changer le monde », c’était mon grand délire, avant, quand j’avais 19-20 ans (que les filous qui pensent me sortir, « c’était seulement y’a trois ans hein » évitent de le faire, si possible). J’avais lu un livre, 80 hommes pour changer le monde, qui m’avait passionné et je m’étais dit « Moi aussi je serais comme ça plus tard! »… Du coup, je cherchais activement tous les blogs, les sites, les livres, les événements, destinés à ceux qui pensaient qu’un autre monde est possible et que nous avons un pouvoir sur les choses… Et puis, petit à petit, au fil de mes premières expériences professionnelles, mes premiers « soucis » d’adulte, je me suis mise à me dire « Ah ah, me voila dans le concret, et avant je n’étais qu’une utopiste irréaliste… Le monde est peut-être tout gris et fade mais je n’ai aucun pouvoir pour changer cela… ».
Du coup, j’ai arrêté de croire à la politique, à l’écologie, au développement durable, j’ai cessé de croire dans des grands idéaux et je me suis mise à ne rien faire… Triste, n’est-ce pas?

Sombre histoire, te dis-tu, lecteur. Mais enfin, c’était compter sans Terra Eco, ce génial magazine (auquel une personne plus que géniale m’a abonné pour Noël ;)) qui m’a réveillé avec son dossier « Les 100 qui vont changer le Monde en 2011 ».

Quand on lit ce dossier, on retrouve un peu de cette flamme idéaliste qu’on avait perdu et on se dit « Eh oui, de toute évidence, on peut être un doux rêveur, un utopiste, et réussir à faire germer ses idées et à faire prospérer les valeurs de partage et de solidarité auxquelles on croit.

Je ne me lancerai pas dans un vulgaire plagiat du dossier de Terra Eco, mais si vous avez besoin/envie d’optimisme, de dynamisme et de confiance en l’avenir en ce début d’année, je vous invite tous à courir acheter le numéro de janvier de Terra Eco ou alors à vous abonner ! Vous pouvez aussi trouver une version « light » sur leur site d’ailleurs.
Certains des portraiturés sont archi-connus, du style Sean Penn ou Bill Gates ; d’autres sont complètement inconnus du grand public ; mais dans les deux cas on ressort remotivé de la découverte de leurs actions !

2 Commentaires

Classé dans Général

And a Happy New Year !


Après deux bonnes semaines de glande bloguesque, je reviens au taquet en cette nouvelle année !

Je vous souhaite à tous une année 2011 mémorable, pleine de fous rires, de voyages, de rencontres, de découvertes, pleine de pâtisseries, de thé au lait et de bons bouquins, pleine de bons films, de magazines féminins lus sous la couette, pleine de météos de Charlotte le Bon et de coaching de Marie-Sophie Larrouy (on dirait presque que j’ai des actions Canal+ en lisant ça mais non non…) !
Voilou plein de bonnes choses quoi !

En ce qui me concerne, hormis toutes les choses mentionnées ci-dessus, que je me souhaite également, j’ai pris exemple sur une collègue : cette année, pas de bonnes résolutions mais des objectifs ! Cela fait un peu « corporate », mais se fixer des objectifs est réputé beaucoup plus efficace, alors tentons ! Rassurez-vous, amis lecteurs, entre deux heures de conduite et la préparation d’un voyage en Turquie, je trouverais bien le temps de venir bloguer ici !

Je reviens très vite avec un article sur des gens bien qui vont faire bouger la planète en 2011…

Et pour vous faire patienter dans la grisaille hivernale, une magnifique photo de Sabino Aguad (découvert ici…)

Sabino Aguad

1 commentaire

Classé dans Général