Archives de Tag: FN

Binationalité : le débat de trop


Certains d’entre vous me lisent depuis un petit bout de temps maintenant et se sont peut-être étonnés de voir que je réagis si peu à certains thèmes qui m’auraient fait bondir il y a un an et demi / deux ans… Le fait est que, depuis le trop fameux discours de Grenoble et ses propositions outrancières, j’ai été tellement sonnée par certaines des propositions du gouvernement et de ses alliés, en matière d’immigration ou en matière sociale, que les mots me manquaient littéralement. A un moment, cela devient insupportable, on ne se reconnaît tellement plus dans ce qui est proposé par son gouvernement, par ses députés, qu’il vaut peut-être mieux éviter d’en parler encore et encore, histoire d’arrêter de se faire mal.
Ainsi, j’ai préféré ne même pas évoqué ici le « cancer de la société » qu’est l’assistanat selon Laurent Wauquiez, et la légitimation par une bonne partie de nos politiques du FN comme parti « traditionnel », parce que tout simplement, je commençais à en avoir assez.
Mais là, peut-être bien parce que je suis concernée et qu’égoïstement, je sens le danger de plus en plus proche, je suis obligée de réagir car la dernière lubie à l’extrême droite (j’inclus dans l’extrême droite le collectif « Droite populaire » et je mets au défi ses supporters de me montrer la différence) est de supprimer la binationalité.

Eh oui, pour ceux d’entre vous qui auraient laissé tomber les affligeantes news pendant quelques jours, sachez que c’est le dernier sujet chaud du moment !
Chômage ? Pas grave ! Suppression de postes dans les hôpitaux ? Anodin ! Baisse radicale du nombre de profs ? Insignifiant ! Stagiaires payés 417€ par mois pour 50h hebdomadaires ? Et alors ? Syriens et yéménites assassinés par leurs gouvernants ? Rien à foutre !
Non, non, ce qui est grave, c’est que certains français sont aussi algériens, chinois, américains, chiliens ou sénégalais ! Ca, c’est l’urgence du moment !

Alors voila, peut-être que ma réaction est purement défensive parce que je suis aussi une « binationale », mais je suis écoeurée de ce que je lis : les binationaux seraient des « français de papier », les binationaux ne le seraient que pour cumuler des avantages fiscaux, les binationaux risquent à tout instant de trahir la France pour leur « autre » pays…
Ces idées me dégoutent. Qu’elles soient l’apanage d’un groupe de poivrots au comptoir du PMU de Trifouilly-les-Oies, je m’en fous royalement, mais d’entendre cela au plus haut niveau de l’Etat commence à me faire très peur.
Déjà, le mot « binational » ne m’avait jamais effleuré l’esprit quand je pensais à ma situation, et à celles de nombreux de mes compatriotes… Je me vois comme le fruit du mariage de deux personnes qui ne sont pas nées dans le même pays, je me vois comme un métissage (d’où le nom de ce blog, qui signifie métissage en espagnol et que je trouve un de plus beau concept qui soit), le croisement de deux cultures, le fait de faire un pont entre deux pays, d’apporter à chacun le meilleur de l’autre.
Il n’y a pas d’angélisme là-dedans, il y a très certainement des cons qui fraudent le fisc, mais il y a aussi 190 foyers français qui totalisent 165 millions d’euros de patrimoine et bénéficient du bouclier fiscal : pas besoin d’être binational pour frauder le fisc, croyez-moi.
Je lis sur Internet que la binationalité est un avantage honteux octroyé à certains, une injustice, voire un manquement à la Déclaration des Droits de l’Homme (non, je ne linkerai pas ce papier écrit avec les pieds mais vous le trouverez sur le Post.fr)… Ca me fait doucement rigoler de lire ça, tout comme quand j’apprends que la moitié des plaintes à la Halde pour discrimination liée au sexe le sont par des hommes qui s’estiment lésés dans le calcul de leur retraite : un avantage peut-être, mais qui contrebalance une situation loin d’être si facile à vivre !
Alors juste un mot à ceux de mes compatriotes qui vivent comme une injustice le fait que certains de leurs voisins aient deux passeports : essayez de vous construire une identité sur des bases incertaines, vivez au quotidien le fait d’être Français pour les « étrangers » de votre autre culture, « étranger » pour les Français, réussissez à faire cette synthèse que de nombreux gamins et adultes atteignent au prix de nombreux efforts, et ensuite vous aurez le droit de nous parler d’injustice.
Qui plus est, chers compatriotes (ahah ça doit tellement vous faire bondir que je vous appelle comme cela), regardez autour de vous : le métissage devient monnaie courante, les mariages mixtes représentent quelque chose comme 20% des mariages… Allez dans le sens de l’Histoire pour une fois, cette résistance à l’évolution d’un Monde où les frontières sont perméables et fluctuantes ne vous fera que perdre du temps. Ca me semble ridicule de devoir vous le rappeler mais à la base on vient tous d’Afrique, certains bretons ont les yeux bridés à cause de l’invasion des Huns en Europe, les Normands sont blondinets à cause des vikings et les Sudistes plus bruns à cause des Sarrasins qui sont montés jusqu’à Poitiers… Quel sens ça a, de s’arcbouter sur des frontières qui ont évolué et évolueront encore ? Pourquoi refuser à ce point de s’enrichir de la différence d’autrui ?

Au final, je crois que je suis juste désemparée. Désemparée de voir l’obscurantisme et la xénophobie remués périodiquement à des fins purement électoralistes. Déçue de voir que mon pays ne prend pas le tournant du nouveau millénaire et signe de lui-même son déclin face à des pays qui émergent et n’ont pas peur de tout. Triste de découvrir que certains français le sont à l’évidence moins que d’autres pour une frange non négligeable de nos « élites ».
Pitié, gauche, centre, communistes, hippies, extra-terrestres, Obama, faites quelque chose car l’atmophère devient irrespirable dans notre douce France.

5 Commentaires

Classé dans Général, Opinion

Marine au second tour ?


Hey, on parle de Journée de la Femme, et personne ne semble se réjouir des excellents résultats sondagiers de Marine le Pen ! C’est à n’y rien comprendre !

Plaisanterie mise à part ; s’il y a bien une femme qu’on aimerait un peu plus effacée ou impopulaire, c’est bien Marine le Pen.


Un premier sondage la créditait de 21% des intentions de vote au premier tour contre Nicolas Sarkozy et Martine Aubry ; et un nouveau sondage paru le 8 mars la crédite même de 24% des voix face à un François Hollande ou à un Dominique Strauss-Kahn.

Avant de se mettre à paniquer, il faut relativiser un petit peu l’impact de ce sondage, un très bon article de Rue89 explique pourquoi.
Cependant, et même si les chiffres sont exagérés, et même si l’on part du principe que la Marine ne serait pas à 24%, mais, disons, à 17 ou 18%, il y a quand même de quoi s’inquiéter un minimum.

Le Front National, même porté par une Marine qui s’est habilement débarrassée du discours raciste et sulfureux de son père, ça reste un parti qui préconise de :
– Sortir de l’Europe, quitter l’Euro… mais avec les copains irlandais, portugais et espagnols (tu planes Marine, tu m’expliques comment tu comptes les convaincre?)
– Refuser pour toujours le mariage et l’adoption par les couples homosexuels car « la famille doit se fonder exclusivement sur l’union d’un homme et d’une femme et accueillir des enfants nés d’un père et d’une mère »
– Supprimer la bi-nationalité et réduire drastiquement les conditions d’accès à la nationalité française ; réduire la durée de la carte de séjour de 10 à 3 ans…
– Réduire les aides sociales aux seuls Français… tout en continuant à prélever des impôts auprès des étrangers travaillant en France…

J’en passe, je n’ai ni le temps ni l’envie de résumer le tout, mais un rapide tour sur le site du FN permet de se rendre compte que leur programme hétéroclite repose sur des clichés et idées reçues et se nourrit des peurs des Français, qu’il s’agisse d’immigration, de religion, de mondialisation. Un puzzle qui prêterait presque à rire tant il semble éloigné des réalités économiques et sociales réelles, qui font que la France hors de l’Europe n’est plus rien et que l’Europe sans ses immigrés n’est pas grand’chose, mais qui est semble-t-il la panacée pour au moins un français sur 6.

Ça craint de voir que tant de Français ne partagent pas les valeurs de la République*, mais bon, rien de nouveau sous le soleil, me direz vous.

Hum, sauf qu’avant, on avait une droite « républicaine », et ça permettait de se rassurer sur l’issue définitive des élections.

On évoquait il n’y a pas si longtemps l’idée d’un 21 avril à l’envers, avec PS et FN au second tour.
Eh bien moi je ne suis pas si sûre que nos amis UMP, Chantal Brunel en tête, iraient reporter leurs voix sur le candidat républicain au 2nd tour. Non, je ne pense pas que l’effort qu’ont fait les électeurs de gauche en 2002, qui ont voté Chirac massivement en se pinçant le nez, serait reproduit par tous.
Quand j’entends le Christian Jacob et ses allusions douteuses sur DSK, les Chantal Brunel, les Nadine Morano, je me demande s’ils le connaîtraient, ce sursaut républicain.

Et ça, ça a de quoi faire peur.

Tout cela me rappelle qu’en 2002, j’étais fan de Manau, et j’écoutais ça :

* Note pour les électeurs FN : les valeurs de la République, vous les trouverez en lisant Voltaire, pas Pétain. Merci de votre compréhension.

1 commentaire

Classé dans Opinion