Archives de Tag: Osez le Féminisme

Mademoiselle, la case en trop !


Ne vous êtes-vous jamais demandé, Mesdames, pourquoi, dans les formulaires administratifs, on vous demandait systématiquement de choisir entre une case « Mademoiselle » et une case « Madame » ; tandis que nos amis garçons n’avait pour seule option que la case « Monsieur » ? Étonnant, comme si notre statut marital intéressait EDF ou notre banquier ; alors qu’ils appellent par courrier Monsieur un jeune garçon de 5 ans.

C’est cette aberration que dénoncent les associations féministes « Osez le féminisme » et les « Chiennes de Garde » dans une campagne intitulée « Mademoiselle, la case en trop ! ».

Pour les deux associations, et je les rejoins entièrement, cette distinction entre les deux appellations est à la fois inutile et sexiste.

  • Inutile car quand une administration a besoin de connaître le statut marital d’une personne, elle le demande par une question dédiée.
  • Discriminatoire surtout, car le terme mademoiselle réfère étymologiquement à une jeune fille non mariée. Sommes-nous donc encore à l’époque où une femme passait de l’autorité de son père à celle de son mari ? Non, c’est une évidence que de le dire, alors pourquoi diable devoir encore, en 2011, donner cette précision sur son statut marital ? Pourquoi existe-t-il une différence sur cette question entre hommes et femmes, étant entendu que les hommes sont des Monsieur depuis le jour de notre naissance ? Existe-t-il une règle dont je n’ai pas entendu parler qui fasse que je ne me définis clairement en tant que femme que le jour où je me marie ?

Si j’en parle aujourd’hui, c’est pour deux raisons.
La première, c’est que je crois à la pertinence de ce débat.
La seconde, c’est qu’il subit des attaques complètement ridicules, de la part d’hommes peut-être, mais surtout de femmes !

L’argument que j’entends et lis partout depuis ce matin est que ce débat est risible car « elles n’ont pas d’autres sujets plus importants ces connes de féministes ? »…

Déjà, première remarque, je ne vois pas l’intérêt de faire une hiérarchie des débats qui auraient le droit de cité sur le sujet des femmes : sous prétexte qu’il y a des femmes battues, je ne peux pas aborder la question des inégalités de salaires ? comme il persiste des inégalités de salaires, je ne peux pas critiquer le fait que l’on persiste à créer des jouets sexistes (une copine est encore tombée il y a quelques jours dans un supermarché sur une « balayette pour fillette », je vous laisse apprécier) ? Cette hiérarchisation des problèmes est stupide : il faut tous les attaquer et la gravité de l’un ne minimise pas celle de l’autre.

Ensuite, je pense que les mots ont un sens et un impact : il est à mon avis faux de dire « oui mais le terme mademoiselle fait uniquement référence à la jeunesse de celle qui le porte, pas à son statut »… Dans l’usage quotidien, oui, mais dès qu’il s’agit de remplir un formulaire, c’est rigoureusement faux ! Cela induit de manière insidieuse la distinction non mariée/mariée; et l’idée qu’une femme change de statut par le mariage tandis qu’un homme reste égal à lui-même de la naissance à la mort. De la même manière qu’offrir un bouquin « Lola, petite princesse » à une gamine quand on offre à son frère « Théo, petit astronaute » ; c’est envoyer insidieusement à des enfants un message sur leur place dans la société !

Ce qui m’afflige dans ce débat, c’est la stérilité des arguments des personnes opposées à cette campagne. Certains n’en perçoivent pas l’intérêt – j’aimerais bien qu’ils tombent ici et m’expliquent dans les commentaires leur point de vue – d’autres nous assènent qu’elles aiment être appelées Mademoiselle parce que Madame « ça fait daronne, femme soumise à son époux »…(je préfère ne même pas répondre à ça, si on doit juger de l’esthétique d’un mot ou des rapports névrotiques de certaines filles à leurs mères, on est pas sorti de l’auberge).
Espérons juste que cette campagne touche son but, qu’enfin l’Etat oblige les administrations et entreprises à respecter la loi qui depuis 40 ans autorise les femmes à ne pas avoir à se prononcer sur leur statut marital… De mon point de vue, c’est un « combat » qui est capital et qui serait facile à gagner si toutes les femmes en percevaient le sens profond.

Si ça vous intéresse, je vous ajoute quelques liens ci-dessous :

http://www.osezlefeminisme.fr/article/lancement-de-la-campagne-mademoiselle-la-case-en-trop
http://www.madameoumadame.fr/
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/197213;mademoiselle-taisez-vous-la-reponse-simpliste-a-la-campagne-d-osez-le-feminisme.html
http://www.madmoizelle.com/madmoizelle-feministe-62320

Publicités

29 Commentaires

Classé dans Opinion